Il y a un petit coin d’Italie que nous avons découvert en traînant sur internet : Cinque Terre. A la vue des photos, nous avions qu’une envie, partir à la découvert de ces 5 villages coupés du monde et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce fut chose faite en Août 2015 lorsque nous avons pris la direction de Gênes puis pousser jusqu’au bout de la Ligurie à Lerici pour planter la tente.

Camping Maralunga de Lerici.

Ce camping fait face à la mer Méditerranée et est installé sur des terrains en terrasse.
Il est très bien situé mais un peu cher  : 52€ la nuit pour une petite tente + 2 personnes + voiture
Adresse : Via Carpanini, 61, 19032 Lerici SP, Italie – Tel : +390187966589

L’accueil a, comment dire, été humide. Première nuit, première tempête, quoi de mieux pour commencer un séjour? Après un peu de rangement et d’organisation, la journée est déjà bien entamée.  Ce sont les vacances, le soleil est revenu, nous partons enfin découvrir ces fameux villages.

Le meilleur moyen de rejoindre le Parc de Cinque Terre est le train partant de la gare de La Spezia. Il est possible de s’y rendre en voiture via des routes sinueuses mais une fois sur place il est très compliqué de stationner. A la gare, acheter une Cinque Terre Card qui vous permet surtout de prendre le train Levanto/La Spezia et de vous arrêter et remonter à chaque village.

Compte tenu des pluies diluviennes de la nuit le sentier côtier reliant les 5 villages était fermé. Mais il faut savoir qu’il existe et qu’il s’agit surement de la meilleure solution pour profiter du littoral et de la vue sur les Cinque Terre.

La journée étant bien rognée par la tempête nocturne, nous avons fait notre unique journée au pas de course.  Il est préférable d’y passer 2 jours minimum (surtout si vous le faites à pied).

Le Parc des Cinque Terre est composé des villages de Monterosso Al Mare, Vernazza, Corniglia, Manarola et Riomaggiore. Leur confinement dans un espace réduit et en bord de mer confère aux parc naturel un charme qui lui est propre et que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Petit tour d’horizon de ces 5 merveilles.

Monterosso Al Mare, le plus balnéaire

Le train annonce son 5ème arrêt c’est ici, à Monterosso, que commence notre découverte des Cinque Terre. Bordés par ses plages accessibles, Monterosso est la commune la plus au Nord parmi les 5. En sortant de la gare, direction le couvent des Capucins en longeant la plage vers la gauche. Du haut de la colline, vous vous émerveillerez de la vue sur les Cinque Terre. En redescendant vers le village, on découvre ce qui fait la particularité de ceux-ci : ces petites ruelles parfois très étroites, bordées de maison colorées. Monterosso est assez différente des autres communes notamment avec sa grande place. C’est peut-être pour cela que nous lui avons trouvé moins de charme que les autres.

Monterosso - Cinque Terre

Monterosso - Cinque Terre

Monterosso - Cinque Terre

Monterosso - Cinque Terre

Vernazza, le rescapé

Vernazza, Vernazza, 2 minutes d’arrêt. Pour les moins fainéants, vous aurez rallié le village par le sentier depuis Monterosso. Pour nous le temps nous est compté. Parmi les 5 frères, c’est le seul à posséder un petit port. Si vous n’arrivez pas par le sentier, prenez un peu de hauteur en passant derrière l’église Santa Margherita d’Antiochia. Du haut de la tour génoise (1,50€ l’accès), à gauche en descendant vers le port, vous aurez un bon point de vue sur un des villages les plus beaux d’Italie rescapé d’une coulée de boue en 2011.

Vernazza - Cinque Terre

Vernazza - Cinque Terre

Vernazza - Cinque Terre

Vernazza - Cinque Terre

Corniglia, le plus agricole

Peut-être le plus méconnu ou le moins visité car pas de vue à couper le souffle mais Corniglia est le plus rural et le plus haut perché. Mais cette ruralité a un prix lorsque l’on arrive de la gare: monter d’innombrables marches (environ 380) pour atteindre le sommet. Sachez-le une navette payante vous attendra à côté de la gare si l’idée de gravir ces marches vous donnent des sueurs froides.

Corniglia - Cinque Terre

Corniglia - Cinque Terre

Manarola, notre préféré

Beaucoup de charme pour ce village aux milles façades colorées et superposées. Manarola est connu pour le spectacle qu’il donne la nuit avec ses lumières qui scintillent. La meilleure vue se trouve sur les hauteurs à droite en regardant la mer. On prend plaisir au fil des visites à arpenter ce dédale de ruelles escarpées. On s’imagine gamin, courir dans les rues et y faire des parties de cache-cache ou encore plonger dans le port depuis les rochers, un véritable terrain de jeu.

Manarola - Cinque Terre

Manarola - Cinque Terre

Manarola - Cinque Terre

Riomaggiore, la petite capitale

Accessible par la célèbre Via dell’amore (5€/jour) reliant Manarola à Riomaggiore, c’est ici que s’achève notre découverte des Cinque Terre. Le soleil se couche, une lumière parfaite pour observer les couleurs estivales des maisons perchées. On ne se lasse pas de cette orgie de couleur qui fait tout le charme des Cinque Terre. On a aimé observer les papys du village se réunir au port et refaire le monde ou encore regarder la population flâner sur l’esplanade.

Riomaggiore - Cinque Terre

Riomaggiore - Cinque Terre

Riomaggiore - Cinque Terre

Porto Venere, la sixième Terre

Elle ne fait pas partie du Parc des Cinque Terre, mais elle n’aurait sûrement pas volée sa place. Porto Venere, nommée la perle du Golfe des Poètes, se situe au sud de La Spezia et à 25 km de Riomaggiore. En longeant le port vers la droite, on rejoint la porte d’entrée de Porto Venere, la rue Capellini. On y découvre à l’image des Cinque Terre des rues étroites et des maisons colorées. L’église San Pietro surplombe le village et permet d’avoir une vue panoramique et même sur les Cinque Terre si le ciel est dégagé. Faites un petit passage par la Grotta Byron (ou Grotta Arpaia), vous accéderez à un belvédère vous donnant un point de vue sur la grotte et sur la baie fréquentée par les baigneurs. Porto Venere mérite le détour.

Porto Venere

Porto Venere

Porto Venere

Porto Venere

Quand à nous, on retourne à notre tente humide puis on file plus au Nord vers le Lac de Côme.

Sur le même thème …

2 commentaires

Laisser un commentaire

Une petite vérification, ça ne mange pas de pain! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.