Moi c’est Malo, j’ai 17 mois et toutes mes dents ou presque. Mon large sourire laisse entrevoir les 4 dents de devant, largement suffisant pour croquer la vie à pleine dent.
D’habitude mes parents me font voyager partout avec eux mais ce weekend de Septembre, j’ai laissé, Baba et Mama, partir à Saint-Malo pour rester avec Papy et Mamie. Ils avaient besoin de se détendre disaient-ils. Je ne comprends pas, je suis pourtant leur petit ange blond comme ils aiment à me le rappeler.

Saint Malo, c’est comme mon prénom ? Ils me répondent que son autre nom était Saint Maclou et qu’il était une des sept vieilles personnes avec une barbe à avoir fondé la Bretagne avec ses copains Saint Samson, Saint Brieuc, Saint Tugdual, Saint Pol Aurélien, Saint Paterne et Saint Corentin . Je n’ai aucun rapport avec cette ville mais Papa et Maman aimaient bien ce prénom, la sonorité, la consonance. Je ne connais pas ces mots mais j’ai entendu mes parents les dire.

J’aurais bien voulu venir avec eux surtout lorsque, à leur retour, ils m’ont raconté leur weekend et montré leurs jolies photos de la cité corsaire. Mais c’est quoi un corsaire?
Les corsaires c’est comme les pirates mais ils ont le droit de piller les bateaux sur ordre du Roi. Mais pour moi c’est pareil. Ils ont un bandeau sur les yeux, une jambe de bois, une perroquet sur l’épaule et un gros bateau avec plein de barbus dessus.

Ne vous étonnez pas si parfois j’utilise des mots qu’un petit de mon âge ne connait pas, je ne fais que répéter ce que mes parents disent. D’ailleurs entre nous, mon jeune âge ne me permet pas de parler comme vous les grands mais j’ai beaucoup d’imagination et de mémoire et sais me faire comprendre quand il le faut.

La seconde guerre mondiale a détruit Saint Malo mais la reconstruction a su garder l’âme de la cité corsaire. Ces maisons derrière ces remparts, c’est comme une forteresse ou un château. ça me rappelle ma tente dans laquelle je joue. Il faut montrer pattes blanches pour entrer dans mon royaume.

Vue sur les remparts de Saint-Malo

Sur des photos prises depuis le haut des remparts, ils me racontent le passé glorieux de Saint Malo.  Je me souviens de ces remparts. Ils m’y avaient emmené à mes 7 mois l’hiver dernier. Mais je ne me rappelle pas bien, je me souviens juste qu’il y faisait très froid avec beaucoup de vent.

De grands marins sont originaires de Saint Malo :

  • Jacques Cartier, grand navigateur et explorateur, découvre le Canada. Je ne connais pas ce pays où il semble faire très froid aussi mais, Papa et Maman, veulent m’y emmener un jour.
  • René Duguay-Trouin, un jeune et talentueux corsaire anobli, lieutenant général et commandeur de Saint-Louis
  • Robert Surcouf. Pour plaisanter, Papa me dit que c’est lui qui a fondé le premier magasin de matériel informatique Surcouf! Mais Maman me dit que Papa raconte toujours des bêtises et que Robert était un jeune mousse de 13 ans devenu capitaine corsaire.

Les remparts de Saint Malo sont les témoins de l’histoire de la cité. Ils bordent de belles maisons appartenant à des riches armateurs. La vue nous rappelle, sans être chauvin que Saint Malo possède l’une des plus belles baies du monde. Je comprends les Jacques, René et autres Robert qui, en regardant l’horizon sur ces remparts, avaient envie d’aventure.

Depuis les remparts de Saint-Malo

Piscine d'eau de mer de Bon Secours - Saint-Malo

Au pied de ces remparts, Papa et Maman ont foulé le sable encore humide d’une marrée descendante. Cette dernière était assez importante pour aller conquérir l’île du Grand Bé. Sur cette île se trouve le tombeau de Chateaubriand face à la mer. Il y a pire comme dernière volonté! Du Grand Bé, on a une superbe vue sur Saint Malo et sur le Petit Bé qui abrite un fort qu’il serait possible de louer. J’ai entendu Papa le chuchoter à Maman. Ils ne voulaient peut être pas que tout le monde le sache.

Vue sur Saint-Malo depuis le grand Bé

De retour dans la ville, mes parents arpentent les rues de Saint Malo à la rencontre de l’Histoire (place du Pilori, rue d’Orléans…).  Au détour d’une rue, ils croisent Bertrand-François Mahé De La Bourdonnais. C’est drôle, mon copain, avec qui j’ai passé mes vacances d’été à La Réunion, s’appelle Mahé mi-breton mi-réunionnais . Ils me racontent que Mahé était breton de Saint Malo ayant vécu à La Réunion comme mon copain.
Ils me parlent d’un bar très très décalé qui avait le plus nom long du monde. Un bar avec des chaises suspendues par des chaines aux centaines de poupées qui vous regardent déguster votre bière. Si je me souviens bien le nom est : Le café du coin d’en bas de la rue du bout de la ville d’en face du port La Java. A l’âge d’or des pirates, cette taverne aurait été assurément LE repaire des marins.

Papa, très taquin, a un souvenir qui les fit rire. Ils trouvèrent une petite passerelle de bois qui surplombait une petite ruelle sans âmes qui vivent. Ils pensaient avoir trouvé une petite rue pleine de charme méconnue des touristes. Cette rue c’était le Rue des Vieux remparts, l’une des plus fameuses de Saint Malo 😃

Rue des Vieux Remparts - Saint-Malo

Dans les rues de Saint-Malo

Mais Saint Malo, ce n’est pas que les remparts. Il y a la corniche d’Aleth qui permet d’avoir une très belle vue sur la cité malouine. Mais ce jour là, le ciel était chargé. Au sommet de la corniche, se trouve le Memorial 39/45, bon à savoir si vous aimez les musée. Moi, je n’aime pas trop parce que je ne peux pas y courir ou crier. Tout autour de la corniche, on peut se rendre compte de la violence de cette guerre en voyant les impacts de balles sur les tours d’observation.

De l’autre côté de Saint Malo, Papa et Maman me parlent de rochers sculptés de Rothéneuf qu’ils ont eu difficulté à trouver. Un accès payant derrière le restaurant permet d’aller voir de plus près ces sculptures. Mais il existe un passage secret que nous devons garder entre nous. A la sortie du parking, il faut prendre sur la gauche, descendre sur la plage et escalader quelques rochers très glissants. Si vous avez de la chance et que la marée est basse, vous pouvez même aller jusque devant les sculptures représentant des corsaires et autres contrebandiers qui faisaient échouer les navires pour leur voler leurs cargaisons.
Papa en profita pour poser tel Saint Maclou sur son rocher. Il appelle ça une dédicace.
Sur la route entre Saint Malo et Rothéneuf, il faut faire un crochet par le quartier de Paramé  avec ses magnifiques villas, ses termes et le Grand Hôtel.

Rochers sculptés de Rothéneuf

Rochers sculptés de Rothéneuf

Papa et Maman sont revenus très heureux de ce week-end, je suis content pour eux même si je n’étais pas présent.
Je n’ai d’abord pas compris pourquoi il ne m’avait pas emmené avec eux mais ils me disent que les histoires de pirates, ce sont des histoires pour les grands. Papa, Maman, quand je serai grand, je serai un pirate pour parcourir le monde.

 

saint-malo-bretagne-18
saint-malo-bretagne-19

 

Quelques adresses que mes parents ont testé et apprécié!

Cargo Culte
Cargo culte

On ne déroge pas à la règle du Dimanche : Le brunch!
Poussez la porte de ce café-brocante dans lequel il est possible de repartir avec la chaise sur laquelle vous êtes assis et de prendre un brunch sucré et/ou salé.
Le maître des lieux vous accueille dans une décoration éclectique et atypique en vous appelant mes « p’tits loups« . Le brunch est simple mais efficace et lorsque les locaux sont de bons clients, c’est plutôt bon signe.
Pour ceux qui ont des petits, l’adresse est en plus Kids Friendly!

1 Rue Broussais
02 99 88 08 68

Le Comptoir Breizh Cafe

Leurs crêpes ont été élues « Meilleures crêpes de France » rien que ça! Issues d’une fusion entre la France et le Japon, elles sont effectivement très bonnes et différentes des crêpes classiques que l’on connait.
Le chef possède plusieurs établissements sur Paris, Tokyo et Cancale où vous trouverez son adresse étoilée. Le concept marche tellement bien que la crêperie à Saint Malo et connectée à un autre restaurant de l’autre côté du mur, ouvert uniquement le midi. Ce dernier propose des bons plats que l’on partage autour d’une table immense avec les autres clients.

6 Rue de l’Orme
02 99 56 96 08

Bistro autour du beurre

Nous n’avons pas pu tester cette adresse car fermée le Dimanche et était privatisée le Samedi soir. C’est donc la lecture de la carte et la vision du décor qui nous ont fait saliver.

Pour cause, le Bistro autour du Beurre est l’annexe de la Maison du Beurre, établissement du fromager Jean Yves Bordier. Vous vous en tirerez pour 45-50€ par personne hors vin, on tape tout de suite dans le haut du panier en matière de gastronomie. Nous souhaitions vous en parler car c’est une adresse que nous voulions absolument testé et qu’il serait dommage de louper si votre budget le permet.

7 Rue de l’Orme
02 23 18 25 81

Partage et épingle cet article sur Pinterest :

pin saint-malo

2 commentaires

Laisser un commentaire

Une petite vérification, ça ne mange pas de pain! * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.