Dès les inscriptions à la 2ème édition du salon des blogueurs de voyage ouvertes, nous nous sommes rués dessus. Cerise sur le gâteau, le salon se déroule à Ajaccio, ça tombe bien, nous n’avons jamais mis les pieds sur l’île de beauté. Tout au long de l’année, nous conversons, nous partageons, nous gazouillons avec vous lecteurs mais aussi avec vous blogueurs. C’était la bonne occasion de faire parler de notre blog mais aussi de rentrer les autres blogueurs en chair et faire de belles rencontres comme Pauline et Benoit de World Else, Laurène de Carnet d’escapade ou encore Philippe de Va te balader et Justine, Sabine et Valentine de Awwway, Marina de Stories of Inspiration et Céline du blog Le Joyeux Bazar.

Histoire de profiter un peu plus d’Ajaccio, nous partons quelques jours plus tôt. La Corse c’est avant tout la Nature (avec un grand N). Bien entendu tout le monde (ou presque) connait le GR20 mais nous avons pu nous apercevoir de la richesse des paysages corses avec quelques activités Outdoor autour d’Ajaccio.

Les calanches de Piana et la Réserve de Scandola

Allumez le moteur de votre berline ou coupé cabriolet pour les plus chanceux et partez pour 1h30 de route sinueuse en bordure de côte, direction Porto. Ne comptez pas faire la route de bout en bout en non-stop, ce sera mission impossible! Les pauses panorama auront raison de votre planning réglé comme du papier à musique. Arrivée sur les calanches de Piana et le Whaou Effect s’empare de nous. Ses dents acérées de couleur ocre sortent de la terre et la mer et offrent un spectacle magique. Mais plutôt que de prendre des photos du bord de la route, nous souhaitons rejoindre Porto pour profiter d’une croisière et d’un point de vue imprenable depuis la mer.

Calanches de Piana le long de la route

En cette période de l’année (Mai), Porto est encore épargnée par la foule. Nous faisons le tour des compagnies qui proposent des sorties en bateau. La mer est agitée et pour faire Piana et la réserve Scandola, il faudra obligatoirement prendre un gros bateau car les zodiaques ne font pas la sortie combinée. Pour 47€ par personne nous choisirons Via Mare plutôt que NaveVa. Les bateaux sont plus petits et ce sont des hybrides, ce qui permet de passer en électrique dans les coins tranquilles. Pour ne rien gâcher, les explications, certes rodées, de nos guides, apporteront une petit pointe d’humour à la croisière.

Calanches de Piana vue de la mer

C’est parti pour 3-4h de navigation. Terre en vue! La réserve de Scandola, qui est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, est là devant nous, vierge de toutes traces humaines. Le site abrite de nombreuses espèces végétales endémiques c.à.d exclusivement présente dans cette zone. Lorsque l’on voit la beauté de cette côte sauvage dont la couleur ocre de la roche tranche avec le bleu des eaux foncées de la Méditerranée.  Entre Porto et Scandola, nous accostons pour quelques minutes à Girolata, charmant petit village reculé uniquement accessible par des heures de marche ou par la mer. En basse saison, il est peuplé d’une poignée d’habitants. Après avoir fait un tour sur les hauteurs de Girolata, nous filons vers les calanches de Piana et les eaux sombres laisse place à une eau limpide et transparente de laquelle sortent des sculptures rocheuses. Le bateau s’approche des grottes creusées dans la roche et des plages isolées. Pour une première découverte de la Corse nous sommes servis. Belle entrée en matière! Une chose est sûre, il va falloir faire du tri dans les photos.

Girolata et sa tour génoise

Sur les hauteurs de Girolata

Le Sentier des douaniers et les iles sanguinaires

Le Samedi, après un passage par le marché de la place Foch pour goûter et remplir notre sac de produits locaux (Coppa, tome de brebis, Figatelli, Lonzo, beignets de brocciu …), nous profitons des derniers instants de location de notre petite C2 pour nous rendre à 30 minutes d’Ajaccio et faire un peu de marche sur le sentier des Douaniers au milieu du maquis corse. Comptez 1h pour rejoindre la plage de Capo Di Feno. Au retour vous aurez une superbe vue sur les îles sanguinaires : un archipel constitué de 4 îlots. Le nom de « Sanguinaires » vient de la couleur pourpre de la roche au coucher du soleil ou à la couleur de petites plantes à fleurs roses. Il se peut que dans votre champ de vision, une tour vienne squatter votre photo, c’est la Tour de la Parata. Une tour de style génois, rien de spécial à voir à l’intérieur mais au sommet de ce python rocheux , vous aurez une vue dégagée sur les îles sanguinaires.

Tomme de brebis Corse

Charcuterie corse

Vue depuis la tour de la Parata

Maquis corse

Canyoning à La Richiusa

On continue dans l’esprit « grands espaces et nature ». Dans le cadre du salon  WeAreTeavel15, j’ai (Cédric) eu la chance de pouvoir faire du canyoning dans le canyon de La Richiusa. Une bonne poignée de blogueurs (8) part dans une ambiance bon enfant en compagnie de notre guide Fred de Corsica Natura. Les petits soucis de pneu crevé réglés, nous arrivons à Bocognano, pour 3h de sensations fortes. Les sacs sur le dos nous rejoignons le point de départ de notre descente. Les combinaisons sont enfilées (à l’endroit bien entendu 😉 ), les baudriers serrés, les casques vissés sur le crane et les chaussures de rando sont prêtes à être trempées. Petit élément important, la GoPro sur le torse est allumée pour filmer nos exploits. Pour ceux qui doutent de l’utilité des combinaisons, on a beau être en Corse, cela n’empêche pas l’eau de descendre de la montagne. Seules nos petites mains dépassent de notre armure de néoprène et les gants n’auraient pas été de trop dans une eau à 10°C. C’est parti pour des sauts de 5-7 m dans une eau d’un vert transparent. Malgré les très bons conseils de Fred, notre guide, victimes du vertige s’abstenir! Tous les sauts ne sont pas obligatoires et vous avez la possibilité de vous épargner cette souffrance …Mais quel dommage! 🙂 Une alternance entre toboggans, rappels et sauts nous permettent de profiter de ce superbe canyon.

Une bien belle journée que Corsica Natura nous a permis de vivre. Si vous souhaitez plus d’information, je vous invite fortement à visiter leur site. Leur équipe sympathique vous proposera des activités à la journée (via cordata, spéléologie, VTT…) ou des séjours plus long (GR20, randonnée …) pour les jeunes et moins jeunes.

Une chose est certaine, l’échantillon que nous a offert Ajaccio et ses alentours, nous a convaincu de revenir en Corse et pourquoi pas un jour faire le GR20 de bout en bout, sait-on jamais!

Le coin pratique

Au cours de séjour, nous avons successivement logé dans une chambre d’hôtes à Sarola-Carcopino (la propriétaire est très sympathique), à l’Hotel du Golfe dans le centre d’Ajaccio et dans un appartement Gites de France proche de la plage et à 20 minutes d’Ajaccio à pied.

Nous avons également loué pour la première fois une voiture à un particulier via OuiCar* et avons été séduits par la flexibilité des horaires et du lieu pour récupérer et rendre le véhicule.

*Si le service vous tente, n’hésitez à réserver via ce lien. Ça nous fait une petite commission et la location ne sera pas plus chère pour vous 😉

Une des plages d'Ajaccio

Baie d'Ajaccio

Baie d'Ajaccio

Le canyoning et le logement en appartement Gîte de France nous ont été offert dans le cadre du salon WeAreTravel15 mais les opinons et choix éditoriaux pour cet article nous sont propres.

Sur le même thème …

Laisser un commentaire