Le choix de faire 2 semaines en itinérance à Bali a fait suite à de longues hésitations. En effet, nous voulions partir en Asie au printemps avec notre fils en tenant compte des états d’âme d’un enfant de 2 ans : fatigue, endurance, souci que l’on s’occupe de lui, nourriture… Il nous fallait pour cela une destination plutôt confort et adaptée aux enfants. Perrine m’a tout naturellement proposé Bali, destination pour laquelle je n’étais pas très chaud. L’île était, pour ma part, synonyme de « tourisme de masse » mais Perrine a fini par me convaincre.

Bali en famille

Nous avions déjà fait un long vol pour La Réunion donc nous n’avions pas d’inquiétude à ce niveau. A quelques exceptions près, inhérentes à un vol long courrier (11h + 4h), le voyage s’est bien déroulé. Avoir 3 rangées pour soi, ça aide pas mal. La compagnie Thai Airways nous avait donné des places à l’avant de l’A380 juste derrière l’escalier. Il y avait donc 3 mètres entre nos sièges et le mur, espace suffisant pour que notre fils puisse jouer et se dépenser.

A l’arrivée à l’aéroport de Denpasar, notre séjour a commencé à Balangan dans la péninsule de Bukit. Mais avant cela, il a fallu trouver un taxi, la première mission après un long trajet et la fatigue qui pèse. Nous cherchions un Taxi Blue Bird (bleu clair) avec des compteurs mais en vain. Si vous avez internet, vous pouvez les commander via l’application.
Nous avons finalement craqué pour un taxi lambda sans être certain que le prix payé était cohérent (ça a finalement été le cas). Plus tard, pendant le séjour, nous avons découvert une application concurrente d’Uber : GRAB (Android / iOs).

Nous posons nos valises 2 jours dans la péninsule de Bukit. Balangan sera une simple étape pour se reposer, prendre nos marques avant de prendre la route vers Munduk.
L’illusion n’aura duré que quelques heures puisque nous sommes incapable de nous poser. Impossible pour nous de ne pas aller profiter d’une danse du feu au coucher du soleil sur le temple Uluwatu.

La suite, elle se passe au Nord et à l’Est de Bali entre oasis de verdure, eaux turquoises et rizières.

2 jours à Munduk (Bali)

Dans les hauteurs de Bali, Munduk, le pays des cascades, est un joli coin de verdure et une belle pause fraîcheur.Que faire en 2 jours dans la région de Munduk?

3 jours à Amed (Bali)

Amed, sur le littoral Est de Bali, est un point de chute idéal pour faire du snorkeling et de profiter des temples comme le Pura Lempuyang ou Tirta Gangga.

2 jours à Gili Air (Bili)

Gili Air, une petite île au large de Bali pour profiter des eaux turquoises.Une île à la fois familiale, festive et naure : Farniente assuré!

5 jours à Ubud (Bali)

Denpasar est la capitale administrative de Bali mais Ubud en est la capitale culturelle. C’est ici que tout se passe, le centre névralgique de Bali où la plupart des excusions partent.

Nos coups de cœur

Se perdre dans les rizières de Jatiluwih. Classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, ces rizières sont le parfait exemple des subaks (système d’irrigation balinais). Nous avons trouvé ces rizières assez paisibles : pas de spots photos dédiés à Instagram comme les dizaines de balançoires ou nids que nous pouvons trouver dans le reste de l’île.

Passer de temple en temple au Pura Lempuyang. Complexe de 7 temples, le Pura Lempuyang est une ascension à travers la nature luxuriante pour passer de temple en temple jusqu’à joindre le dernier à la manière des Chevaliers du Zodiaque 🙂

Partir à la recherche des tortues. Sur l’île de Gili air, prendre son masque et son tuba et partir découvrir les fonds marins sont des activités obligatoires. Si la chance le permet, suivre une tortue est un véritable moment de grâce.

Se sentir libre à Gili Air. Prendre son temps, profiter du moment présent, d’un soleil couchant sur la plage avec son fils qui joue dans l’eau, parcourir l’île à vélo, ces petits moments qui vous font sentir libre. L’image que l’on se fait des vacances, les vraies!

Assister au spectacle de la danse du feu. Que ce soit à Uluwatu ou à Ubud, assister à la Fire Dance est un passage obligé si vous êtes à Bali. Les costumes et chants sont très impressionnants et notre fils a adoré à chaque fois ce spectacle.

Tester la cuisine balinaise. Ubud profite de sa richesse culturelle pour proposer un gamme importante de restaurants. Entre plats locaux, fusion, végétariens, le choix est large pour y trouver son bonheur.

Rizières de Jatiluwih, patrimoine culturel de l'Unesco, Bali
Sunset sur Gili Air, 2 semaines en famille à Bali
Temple Pura Lempuyang, 2 semaines en famille à Bali

LE COIN PRATIQUE

Quand partir à Bali?

La meilleure période pour partir à Bali s’étend de Mai à Octobre pendant la saison sèche avec pour haute saison Juillet/Août. Avec un enfant de 2 ans, nous souhaitions un climat supportable, mais aussi éviter le « tourisme de masse » : le choix idéal est donc de partir en saison intermédiaire avec un temps plus sec et des températures ne dépassant pas les 30°C (Mai/Juin ou Septembre/Octobre).

C’est aussi le moyen de trouver des bonnes affaires au niveau hébergement et se permettre de réserver en dernière minute.

Combien de temps faut-il pour un séjour itinérant à Bali ?

Nous avons passé 15 jours en itinérance sur la partie Est de l’île (2 jours Balangan, 2 jours Munduk, 3 jours Amed, 2 jours Gili, 5 jours Ubud). 3 semaines sur place nous paraissent être une bonne moyenne). Si vous souhaitez faire l’Ouest est le Nord, un mois sur place est un minimum.

Transports

Se rendre à Bali

Il existe plusieurs compagnies aériennes qui desservent Bali (Denpasar) au départ de Paris : Qatar, Emirates, Cathay, Thai… Les vols se font avec une escale souvent à Doha, Dubaï ou Bangkok.

Pour notre part, nous avons opté pour Thai Airways.  pour un tarif de 650€ A/R par personne (le billet comprend le tarif de notre fils qui avait moins de 2 ans au moment de notre séjour). Pour ce tarif, nous avons voyagé en A380. Nous avons été très satisfaits par la compagnie qui a été aux petits soins avec notre fils.

Sur place

Nous avons longuement hésité entre louer une voiture et prendre des chauffeurs à chaque fois. Notre choix s’est porté sur le chauffeur que nous commandions généralement avec nos hôtels. Ces chauffeurs peuvent vous accompagner toute une journée. Un des avantages à prendre un chauffeur est que c’est lui qui gérait les accès payants aux parkings.

Pour les taxis, le mieux est de prendre un taxi avec compteur pour être certain de ce que vous payez. La compagnie Blue Bird est la plus réputée. Comme dit plus haut, Grab est également une alternative (concurrent d’Uber). GoJek est l’équivalent mais en scooter.

Avec l’expérience d’un séjour de 15 jours, nous en sommes arrivés à la conclusion que louer une voiture aurait été la meilleure solution. Premièrement parce que nous manquions de liberté. Même si les chauffeurs vont où bon vous semble, nous n’étions pas à l’aise avec le fait de le faire s’arrêter tous les 100m pour une photo. Deuxièmement hormis à Denpasar où c’est un bordel organisé, la conduite n’est pas risquée et les routes sont assez bonnes, il faut rouler à une allure raisonnable. Les balinais ne roulent pas vite. Seul point négatif, la gestion des accès/parkings payants où de manière général les prix ne sont pas les mêmes pour les touristes et les locaux.

Un autre moyen de transport est bien sûr le scooter, facile à louer. Mais avec notre fils d’à peine 2 ans, nous trouvions dangereux de le mettre entre nous 2.

Si vous n’avez pas d’enfant ou qu’ils sont plus grands, l’idéal est de combiner chauffeurs ou taxis entre chaque logement et location de scooter pour rayonner aux alentours.

Formalités

Un visa est nécessaire, il sera délivré à l’arrivée pour 30 jours. Celui-ci est gratuit mais non renouvelable. Pour pouvoir le renouveler, il faut prendre un visa de 35$ à payer en dollars américains à l’arrivée.

Logement

Pour l’essentiel de notre séjour nous avons opté pour des hôtels réservés sur Booking, Globalement l’offre de logement est assez importante et il est plutôt simple de trouver de beaux hôtels pas trop chers.

Vous retrouverez le détail des logements que nous avons réservé dans chaque article. Nous vous les proposons car nous pensons qu’ils valent le coup :

Santé

Il n’est pas nécessaire de se faire vacciner, cependant dans certains cas, celui de la fièvre jaune est obligatoire. Consultez la veille sanitaire du gouvernement pour en savoir plus sur les risques sanitaires. Dans notre cas, nous sommes allés à l’unité voyageur du CHU de Nantes qui nous a conseillé de faire vacciner notre fils contre l’hépatite A, ce que nous avons fait. De notre côté, nous étions déjà vacciné contre cette maladie.

Nous avons aussi choisi Bali car il n’est pas nécessaire de prendre un traitement anti-paludique (ce que nous trouvions important avec un enfant de 2 ans). Cela n’empêche pas de devoir se protéger des piqûres de moustiques en utilisant des moustiquaires pour les lits et répulsifs.

Assurance

Vos cartes bancaires vous couvrent pour vos voyages mais bien souvent, les garanties ne couvrent pas la totalité des risques. Nous vous conseillons de prendre une assurance voyage. Depuis que notre séjour en Floride où Perrine était enceinte, nous prenons une assurance. Pour Bali, nous avons opté pour l’offre Globe Partner chez ACS pour environ 35€ par personne.

2 semaines en famille à Bali
Malo dans les bras d'un de nos chauffeurs, Bali, 2 semaines en famille
Malo découvre les temples de Bali, 2 semaines en famille à Bali

Avec un bébé / jeune enfant

Bali est une destination asiatique idéale pour voyager en famille.

Le sud de l’île étant très occidentalisé, il est possible d’y trouver tous les produits de première nécessité pour les bébés. Cependant, si vous vous éloignez du sud de Bali, prévoyez nourriture et produits d’hygiène car vous n’en trouverez pas forcément.

De plus les Balinais adorent les enfants. Dans la plupart des restaurants, les serveurs sont aux petits soins pour les enfants, il y a souvent des chaises hautes et certains proposent même des jeux pour les occuper. La plupart des chauffeurs ont également été adorables avec notre fils qui s’est facilement retrouvé dans leur bras lorsqu’il en avait marre de nous 🙂 .

Matériel indispensable

Nous avons réservé à chaque fois des hôtels proposant des lits bébés (avec parfois un supplément à payer). Nous n’avons donc pas eu besoin de prendre notre lit de voyage. Dans le cas contraire, nous aurions pu le prendre avec nous car il est très compact et possède une moustiquaire intégrée.

Nous n’avons pas pris notre poussette Yoyo, les trottoirs étant très rares à Bali et avons privilégié les portes-bébés. Nous avons emporté notre porte-bébé Deuter pour les randonnées qui offre l’avantage de ne pas être collé l’un à l’autre (plus sympa quand il faut 30°C avec un taux d’humidité de 100%) et un porte-bébé souple « Je porte mon bébé » que nous avons utilisé à Ubud  (plus pratique dans les marchés par exemple).

Nourriture

Ne sachant pas exactement ce que nous allions trouvé sur place, nous avons emporté 2 sachets de lait en poudre, ce qui a largement suffi pour les 2 semaines.

Malo étant très difficile au niveau nourriture à ce moment là (il ne mangeait pas de riz par exemple : pratique quand on va en Asie), nous avons donc emporté au min 1 repas par jour. Pour des questions de poids, nous avons opté pour la marque GoodGoût plus pratique à transporter. Nous avions également pris des Pompotes et desserts lactés en gourde. Pour le reste, nous prenions des portions enfants dans les restaurants : il y a très souvent possibilité de commander des pâtes ou des frites. Malo s’est également régalé des mini-bananes que nous pouvons trouver sur place, on peut même dire que ça a été son principal régime alimentaire pendant ces 15 jours.

Dans les magasins où nous sommes allés, nous n’avons pas trouvé de petits pots pour enfants (pour rappel, nous ne sommes pas allés dans le sud plus occidentalisé de l’île). Nous avons tout de même trouvé des sortes de poudre de légumes à reconstituer en bouillie, autant vous dire que Malo n’en a pas du tout voulu.

Produits d’hygiène

Nous étions arrivés avec un stock de couche mais avons du en racheter sur place. De ce côté, pas trop de soucis, on en trouve un peu partout. Nous avons juste eu un moment de solitude en ayant acheté des couches pull-up pour arriver à comprendre dans quel sens les enfiler.

Vêtements

Nous avons pris des vêtements d’été pour 1 semaine. Nous avons ensuite utilisé les services de laveries des hôtels pour laver les vêtements. Prévoyez de prendre des vêtements/pyjamas un peu plus chaud pour l’avion (où il fait toujours froid) mais aussi pour les hôtels qui possèdent la clim. Nous avons également pris tout ce qu’il fallait pour protéger notre fils du soleil : vêtements anti-UV, chapeau, casquette et lunettes de soleil.

 

Bali, budget et informations sur notre séjour de 2 semaines

Partage et épingle cet article sur Pinterest

Bali : 2 semaines en itinérance avec un enfant (coups de cœur, itinéraire, conseils)

Plus d’articles sur l'Asie

Venez discuter voyage!

Venez échanger autour du roadtrip : inspiration et conseils