Lorsque nous avons décidé de mettre les pieds à Bali, nous redoutions le tourisme de masse. Quelques recherches avaient mis en évidence la forte fréquentation du sud de l’île, c’est donc tout naturellement que nous avons décidé de fuir cette partie pour aller hors des sentiers battus comme il est bon de dire même si je n’aime pas cette expression. La première étape loin des plages du sud fréquentées par des australiens ou des russes se situe dans les hauteurs de Bali et dans le centre de l’île : Munduk.

Sur la route vers Munduk

Alors que nous partions de la péninsule de Bukit pour rejoindre Munduk, nous nous somme arrêtées aux superbes rizières de Jatiluwih. Petite parenthèse, sur la route, nous sommes étonnés de voir une succession sans fin d’habitations. Comme une sensation de ne jamais sortir de la ville. Parenthèse fermée. Nous arrivons donc aux rizières de Jatiluwih, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO …rien que ça! Ces rizières en terrasses sont si caractéristiques de Bali, les protéger via le label de l’UNESCO est le minimum qui pouvait être fait pour préserver ce site du tourisme de masse. La découverte de ce lieu magnifique permet d’en connaitre un peu plus sur les subaks, système d’irrigation balinais.

Rizières des Jatiluwih, Bali
Rizières de Jatiluwih, patrimoine culturel de l'Unesco, Bali
Rizières de Jatiluwih, patrimoine culturel de l'Unesco, Bali
Rizières de Jatiluwih, patrimoine culturel de l'Unesco, Bali
Rizières de Jatiluwih, patrimoine culturel de l'Unesco, Bali
Rizières de Jatiluwih, patrimoine culturel de l'Unesco, Bali

En venant du sud, notre route croise 2 lacs : Danau Beratan et Danau Buyan. Ce dernier est surplombé par une route panoramique (JI. Raya Wanagiri) donnant un point de vue magnifique sur le paysage vallonné. Depuis quelques temps, cette route est devenu peu Disneyland car on y croise des spots balançoires, cette nouvelle discipline Instagram qui pullule partout. On y croise aussi des maxi chauve-souris ou iguanes avec qui il est possible de prendre la pause pour quelques roupies. Les balinais ont su exploiter le filon. Dans le même délire, la porte de l’Handara Golf est une porte où vous croiserez un bon nombre de personnes venu ici pour choper un cliché instragramable.

Vue sur le lac Danau Buyan, Bali
Vue sur le lac Danau Buyan, Bali

Le Danau Beratan revêt un peu plus d’intérêt au travers du Puru Ulun Danu Bratan. Il n’en est pas moins le repère d’instagrameuse en robe longue à fleur. Ce temple hindou et bouddhiste est dédié à la déesse des Eaux. Visiblement les dieux n’étaient pas avec nous, le ciel nous est tombé sur la tête, un brouillard pas possible nous voilait la vue sur le lac et les montagnes en fond. Nous nous consolons avec le fait que cette météo rajoutait un peu de mysticité à ce lieu déjà chargé en croyance. Ce jour là, une cérémonie se déroulait comme il peut y en avoir régulièrement. Malheureusement, malgré les questions posées à notre guide, nous n’avons pas su précisément ce qui était célébré. C’est un temple très fréquenté d’ordinaire mais nous pouvons remercier cette météo capricieuse nous permettant d’en profiter sans trop de foule.

Pura Ulun Danu Bratan, Bali
Pura Ulun Danu Bratan, Bali
Pura Ulun Danu Bratan, Bali

Munduk, le pays des cascades

Munduk est un petit coin de verdure caché dans les montagnes qui nous plonge directement au cœur de Bali. A 2h-2h30 de l’aéroport de Denpasar, Munduk est un petit village au milieu d’une nature luxuriante et entouré de rizières. En terme de fréquentation, nous avions ce que nous attendions, à savoir un beau site pas envahi par des hordes de touristes.

Qui dit végétation luxuriante, dit humidité et donc omniprésence de l’eau. Munduk est le pays des cascades. Le village est le point de départ de randonnées faciles qui passent par différentes chutes d’eau.

Nous ne logions  pas dans le centre de Munduk mais nos hôtes nous ont emmené au point de départ et nous ont fourni une carte, pas forcément précise, de la randonnée. Celle-ci était tout de même suffisante pour se repérer. Il y a quelques habitants sur le circuit des cascades, ne pas hésitez à demander son chemin.

La première cascade, facilement accessible depuis la route est la Red Coral Waterfall. Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, nous avions la cascade rien que pour nous. Le plaisir ne durera que quelques minutes puisque de nombreuses personnes arrivèrent par la suite se postant devant le décor sans se soucier s’ils nous gênaient. Adieu la quiétude et la séance photo peinard. D’ailleurs le guide du groupe se fendit d’un geste d’excuse voyant que le groupe n’avait que faire d’être dans le cadre des photos que nous prenions.

La Melanting Waterfall est la deuxième cascade accessible sur le chemin malgré de nombreuses et hautes marches. Malgré un belle fréquence cardiaque, tout se fait assez facilement avec un enfant sur le dos. Ce jour là était très nuageux et menaçant. Le sol étant glissant, nous n’avons pas tenté de nous approcher sur la roche humide. D’autant plus que le petit voyageur commençait à être grincheux. La Labuan Kebo ou Laagan Waterfalls sont d’autres cascades à voir sur le trajet. Renseignez-vous avant sur l’intérêt de chacune d’elle. Mais avec un enfant de 2 ans, il est difficile de toutes les faire.

Après plus de 2 heures, notre randonnée s’est finie sous la pluie sur la route principale traversant Munduk. Il y a de nombreux Warung sur cette route mais la faim eut raison de notre motivation pour trouver la petite adresse qui va bien. Nous n’avons fait que traverser la route pour nous rendre au plus proche : Puri Sunny qui fait le taff.

Cascades de Munduk
Sur le chemin des cascades de Munduk, Bali
Cascades de Munduk, Bali
Sur le chemin des cascades de Munduk, Bali

Nous avons séjourné à l’Amartya Puri Green Cottages.  L’hôtel est un peu à l’écart de Munduk mais le calme de l’établissement permet de se ressourcer au bord de la piscine naturelle avec vue sur les rizières.
L’équipe est très accueillante et propose des excursions ou de nous amener dans Munduk au point de départ pour les randonnées.

Munduk et sa région diffère des plages de sables blancs et des eaux transparentes du sud. C’est l’occasion parfaite de s’éloigner de l’effervescence des lieux touristiques, de prendre une bonne dose de verdure et de se plonger au cœur de Bali.

Prochaine étape pour nous, direction la côte Est vers Amed.

Végétation tropicale à Munduk, Bali
Végétation tropicale à Munduk, Bali

Nos dépenses sur Munduk pour 2 adultes et un enfant ( 2 ans)

(Prix en Mai 2018)
100000 Roupies Indonésiennes = env 6€

Activités

Entrée Jatiluwih : 5€
Accès Red Coral Waterfall : 2,50€
Accès Melanting Waterfall : 1,25€
Danu Beratan : 3,60€
Proposition d’activité : Balade d’une heure en vélo dans les rizières et avec guide en anglais : 16€

Repas (2 adultes + 1 enfant)

Gong Jatiluwih : 10€
Puri Sunny : 12,50€
Restaurant à env. 100m de l’hôtel, un peu à l’écart de la route  : 12€*
*malheureusement nous avons perdu les coordonnées mais en sortant de l’hôtel il faut se diriger vers la gauche. Les hôtes ont été très accueillants.

Transport

Taxi de Munduk vers Amed : 48€
Taxi de Jimbaran vers Munduk : 51,50€

Partage et épingle cet article sur Pinterest

2 jours au coeur de Bali à Munduk

Plus d’articles sur Bali

Venez discuter voyage!

Venez échanger autour du roadtrip : inspiration et conseils