Que ce soit sur les filets de pomme de terre ou dans les rayons jouet, ça n’a échappé à personne mais un petit film d’auteur est sorti dernièrement : Star Wars. Il y a 2 catégories de personne, ceux qui ne l’ont pas vu et qui ne le verront jamais et ceux qui ont accouru dans les salle obscures . Si vous souhaitez le voir et que vous ne l’avez pas encore fait, c’est que vous vous cherchez des excuses. Ce à quoi je répondrai « Mais pourquoi donc! ». Alors non je ne suis pas là pour faire la promo de la saga, entre nous vous faites ce que bon vous semble mais si je vous parle des nouveaux copains de Mickey c’est pour évoquer une scène du 7ème volet qui se déroule sur les Skellig Islands et plus précisément sur la grande sœur Skellig Michael (Great Skellig).

Nous nous sommes rendus sur le quai de Portmagee la veille en fin d’après-midi afin de réserver notre traversée du lendemain. Si vous n’avez pas la chance de tomber sur l’un des pêcheurs, dirigez-vous vers le bar d’en face (The Bridge Bar). Le serveur passera un coup de fil à l’un des pécheurs proposant la traversée. Il n’y a plus qu’à se présenter au RDV le lendemain matin. Ne vous inquiétez pas si vous ne faites pas la traversée avec le marin que l’on vous avait attribué. Ils font leur petit business de leur côté et se répartissent les clients. Vous arriverez tous à bon port dans tous les cas.

L’excursion coûte 55€ par personne et la traversée durera 45 minutes. Cette dernière est soumise aux caprices de la météo. Si les marins estiment que les conditions ne sont pas réunies, ils ne partiront pas. En effet, Skellig Michael n’est pas équipé de port mais uniquement d’une jetée accessible par temps clément.

Cela fait 30 minutes que nous nous faisons balader de gauche à droite par les flots. Nous en profitons pour faire une petite sieste mais au loin se dessinent les 2 sœurs ciselées. Les 2 îles sauvages sortent de la mer comme 2 canines pourraient sortir d’une gencive, bien pointues et acérées. Les bateaux longent la plus petite des 2 : Little Skellig (ça tombe sous le sens!). N’espérez pas y poser un pied dessus, celle-ci est colonisée par les oiseaux (macareux, fous de Bassan …) et non ce n’est pas de la neige qu’il y a dessus! Le temps d’admirer ce bal des oiseaux et nous voilà aux abords de la grande sœur Great Skellig ou Skellig Michael.

Little Skellig et au loin Skellig Michael

Oiseaux sur Skellig Island - Ireland

Le pied est posé sur ce gros caillou qui culmine à 218 mètres au dessus de la mer. Fouler cette île coupée du monde se mérite. Afin de préserver les lieux et compte tenu de la fenêtre météorologique étroite, peu de visiteurs arpentent Skellig Michael sur une année. Nous avons 3 heures pour explorer l’île et son monastère au sommet. 2300 marches taillées dans la roche arpentent cette île. Il vous en faudra plus de 600 pour atteindre le sommet. Soyez vigilant, le sol peut être glissant et il n’y a pas de sécurité pour se rattraper.

Skellig Island - Ireland

Skellig Ireland - Ireland

Aujourd’hui les macareux (puffins) peuplent cette île qui autrefois était habitée par les moines et pénitents pendant de nombreux siècles. Quel meilleur endroit pour se ressourcer et se purifier avec un monastère juché à flanc de falaise? Au sommet, au milieu des huttes en pierres sèches et en forme de ruches, un guide vous retrace l’histoire des Hommes qui ont vécu ici. Au 12ème et 13ème, le climat s’est durci et refroidi, les moines retournent vers Ballinskelligs. Ni les Vikings, ni le temps n’auront eu raison de ce lieu de pèlerinage. Les moines y cultivaient des légumes et se nourrissaient de la pêche. La suite n’est que le fruit de mon imagination mais le temps devait être long tout de même. Je les imagine bien se faire une petite partie de « Loup-Garou » à la lueur de la Lune ou de « Pictionnary » sur les murs des huttes. Jusqu’à aujourd’hui, pas de traces ou de dessins découverts 🙂 . Pendant 3 heures, nous nous rendons compte de la précarité et la simplicité qu’était la vie sur place. On en viendrait presque à vouloir se poser dans un endroit isolé des visiteurs et faire le point pendant de nombreuses minutes loin de tout comme pouvaient le faire les ermites de l’époque.

Skellig Island - Ireland

Puffins on Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

La fin des 3 heures de contemplation est arrivée. Les îles s’éloignent derrière nous. Si vous souhaitez pousser l’expérience, rendez vous sur l’île Valentia, en face de Portmagee, au musée Skellig Experience. Ce musée relate l’histoire des 2 îles, des moines qui y vécurent et de la faune marine.

Si vous passez par là, nous vous conseillons sans hésitation de découvrir cet endroit magique emprunt d’histoire et de sérénité.

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Skellig Island - Ireland

Sur le même thème …

2 commentaires

  • Pingback: #Infographie | Vantrip sur la Wild Atlantic Way

  • AudreyS

    Ah, la sortie vers les Skellig restera le pire et le meilleur souvenir de notre voyage en Irlande cet été !! Le pire pour la traversée en mer, bien plus mouvementée que la tienne apparemment (on a mis 1h30 à rejoindre Skellig Micheal, par une mer « rough » comme disait Seanie notre capitaine…). Mais aussi le meilleur tant c’était incroyable cette promenade sur ce bout de caillou perdu dans l’Atlantique et la magie de croiser ses petits habitants à plume. C’est d’ailleurs pour eux avant tout que nous y étions allés.
    C’est avec émotion que j’ai retrouvé ce paysage unique dans Star Wars.
    Je crois sincèrement que les îles Skellig restent gravés dans la mémoire de tous ceux qui y ont posé le pied !
    MErci pour ces belles photos.

    Répondre

Laisser un commentaire