Été 2018, il aura fallu attendre que l’on se « débarrasse » de notre fils pour les vacances pour faire ce qui nous faisait de l’œil depuis un moment : une balade dans les marais salants de Guérande.

Les marais salants sont des propriétés privées, il n’est donc pas autorisé de s’y promener sans y être accompagné. L’une des solutions est de connaître un paludier (professionnel de la récolte de sel). Si vous avez moins de chance, vous pourrez passer par Terre de sel.

Marais Salants de Guérande

Terre de sel

Terre de sel est une filiale de la coopérative Les Salines de Guérande et organise des visites guidées avec différentes thématiques. Ces visites sont faites par un guide naturaliste qui vous parlera du sel mais aussi de la faune et la flore locales.

Il y a différentes façons d’observer les marais salants : à la nuit tombée avec une belle lumière, à vélo pour en voir un maximum, sous le prisme des oiseaux migrateurs ou même les chauve-souris  :-). Nous avons opté pour une balade apéritive de 2h45. Cette balade était très instructive avec un guide qui ne lésine pas sur l’humour (Nicolas). Un marais, c’est plat donc pas de difficultés particulières. Le petit plus comme l’indique le nom de la balade, un apéritif sur la digue de pierre qui empêche l’eau de l’océan de noyer le marais. Cet instant est accompagné d’un verre de cidre ou jus de pomme et des toasts de terrine ou de maquereaux, le tout au sel de Guérande bien sûr! Un chouette moment convivial dans un décor bucolique.

Terre de sel c’est aussi une boutique pour acheter le sel des producteurs sous toutes ses formes et une exposition accessible avec un ticket visite, même quelques mois après.

Saline de Beausoleil, Marais Salants de Guérande
Marais Salants de Guérande
Marais Salants de Guérande
Marais Salants de Guérande

Kids Friendly

Il existe des balades adaptées aux enfants dont une balade de 45 minutes accessible aux 3/6 ans pour découvrir la formation du sel et manipuler celui-ci.

Bon à savoir

Si vous souhaitez faire la visite avec un paludier, il faut que ce soit la période de récolte, c’est à dire après une période sans pluie pour que l’eau s’évapore. Renseignez vous avant, les paludiers récoltent de manière générale sur Juillet/Août, le matin ou en fin d’après midi à partir de 17h.

Marais salants de Guérande
Marais salants de Guérande

Histoire des marais salants de Guérande

Le marais salant de Guérande s’étale sur 2000 hectares pour 360 producteurs. Mais il y a quelques décennies, le destin de ces marais était tout autre.

Remontons d’abord entre le 5ème et 13ème siècle où le sel était un luxe. Guérande, par son sol de granit et d’argile, a développé sa manne financière sur le sel. Jusqu’ici tout va bien mais après la seconde guerre mondiale, la démocratisation du frigo et l’industrialisation de la récolte dans le sud de la France provoquent la chute du cours du sel. Dans les années 70, les marais étaient annoncés comme perdus. Puis la gastronomie française est passée par là pour redorer le blason du sel de Guérande qui est reconnu pour sa pureté. Ce n’est pas la quantité qui est mis en avant mais la qualité. Le sel est extrait des salines, conditionné …point barre! Pas de lavage, pas de traitement.

La demande étant très importante et les marais de Guérande arrivant à saturation, le sel de Guérande a fait des petits : île de Ré, Noirmoutier et Golfe du Morbihan.

Marais Salants de Guérande
Marais Salants de Guérande

Fonctionnement d’un marais salants

La fleur de sel, le gros sel, le sel fin, lorsque c’est dans l’assiette c’est bon mais comment ça se fabrique le sel?

Pour faire du sel, il faut de l’eau salée (OK), un sol imperméable constitué d’argile et/ou de granit (un peu plus compliqué), un savoir-faire (auparavant transmissible à l’oral et maintenant sur les bancs de l’école des paludiers) et une bonne connaissance du vocabulaire plutôt fourni  🙂

Lorsque vous avez ces conditions réunies, vous pouvez démarrer votre exploitation. En pensant dans un premier temps à acheminer l’eau de la mer (30 grammes de sel par Litre) via des canaux jusque dans des vasières (bassins de décantation et réservoirs). L’eau décante, commence à s’évaporer sous l’action du soleil. Puis cette eau des vasières est envoyée dans un circuit d’évaporation (bassins en serpentin) pour finir dans les œillets, afin de continuer l’évaporation et atteindre 280g de sel par litre. Tout ce système ne fonctionne que par des vases communicants et des ouvertures de vannes. Les vasières sont les points les plus hauts et les œillets les plus bas.

Vient se former une pellicule de sel sur l’eau, c’est la fleur de sel puis le gros sel se dépose au fond des salines. Les paludiers récoltent ce sel et le stockent. Le sel fin fait suite à une transformation du gros sel pour en faire un sel avec des grains très fins.

Marais Salants de Guérande
Marais Salants de Guérande

Auparavant, le sel était stocké dans les salorges. Des cabanes de bois recouvertes de goudron et dont les murs sont inclinés pour supporter le poids du sel. Ces cabanes ne sont plus trop utilisées mais sont emblématiques des marais. Les bâtiments de la coopérative et de Terre de sel sont construits sur ce modèle pour garder une unité architecturale.

Salorge des Marais Salants de Guérande

Voici le genre de choses que vous pouvez apprendre lors des visites. Vous êtes (serez) maintenant incollable sur la production du sel et ne le mettrez plus dans votre assiette par hasard.

Terre de Sel

Site Webterredesel.com
Mailcontact@terredesel.fr
Téléphone : 02.40.68.08.80
Adresse : Pradel – 44350 Guérande

Horaires d’ouverture :
Printemps : 10h00 – 18h30
Juillet et Août : 09h30 – 19h30
Automne : 10h00 – 13h00 et 14h00 – 17h30
Hiver : 10h00 – 12h30 et 14h00 – 17h00

Marais Salants de Guérande vus du ciel
Marais Salants de Guérande vus du ciel