Nous revoilà plus trempés que jamais, nous vous avions laissé de retour du Moyen Atlas du brouillard plein les mirettes (Partie 1). On ne souhaite pas rester sur cette impression humide, il nous reste 1,5 jours à passer sur Fès, tachons d’être optimiste.

Je vais tout de suite mettre fin au suspens, on repart sur les mêmes bases que Catherine Laborde décrirait comme passagères. Mais on se demande si Meteo France n’aurait pas encore fait une bévue. Aller on y retourne et avec le sourire s’il vous plait!

Bab Bou Jeloud : l'entrée dans la Médina de Fez

Meknès, la cité impériale

Fès est une ville en constante expansion. Il n’y a qu’à voir le terminal en construction qui fait deux fois la taille de l’aéroport actuel. La « ville nouvelle » construite par les français lors du protectorat ne constitue pas une curiosité particulière.

Vous pouvez par contre vous laisser tenter par une petite virée à Meknès. 35 minutes de train (qui ressemble étrangement à nos vieilles rames Corail) et vous voilà dans la ville impériale. Une fois de plus le temps n’aura fait qu’une bouchée de notre moral. Le Maroc, le soleil, on se voyait déjà avec 25°C en Novembre mais il pleut 2 jours par mois et nous sommes malheureusement tombés dessus. Oui il pleut au Maroc et il faut le prévoir, ce que nous avions omis!

Bab Mansour, Meknes

La Place El Hedime sous la pluie, Meknes

Il y avait pourtant beaucoup de choses à voir dans la région : Moulay-Idriss et Volubilis le site archéologique, la cité impériale et la Médina mais la pluie abondante aura eu raison de nos petits pieds trempés.

Heri es-Souani, écuries? greniers? à Meknes

Fès, la culturelle : le Quartier Juif et le Palais Royal

Notre séjour s’achèvera sous le soleil (ouf!) dans le quartier de Fès-El-Jedid (Quartier juif) alors que nous commencions à nous accoutumer à l’appel à la prière à 5h du mat’. Cette journée ensoleillée nous réconciliera avec Fès. Nous arpentons le quartier juif et au détour d’une ruelle sortant du marché, nous tombons nez à nez avec le palais royal.

Palais Royal, Fez

Porte Palais Royal, Fez

Il n’est pas possible de le visiter mais vous pourrez admirer sa devanture et ses portes finement sculptées. Le jardin Jnan Sbil (ou Boujloud) vous apportera un peu de verdure au milieu de ce paysage aride. Ce dernier jour est une belle découverte sachant que nos deux jours pluvieux nous avaient laissé sur notre faim.

Remparts du Palais Royal, Fez

Reflets dans le jardin Massira El Khadra

Une chose que ne disent pas les guides, il existe des itinéraires à suivre dans Fès qui vous permettront de bien quadriller. Vous trouverez des panneaux aux abords des centres d’intérêts. Les itinéraires sont relativement bien indiqués.

Sur les conseils de Driss avec qui nous avons sympathisé, nous reviendrons sûrement à Fès un printemps pour un virée dans le désert.

Inch Allah comme on dit!