Je fais mes valises

Visiter Miami en 60 heures chrono

Visiter Miami en 72h chrono

Nous touchons à la fin de notre roadtrip dans le sud de la Floride. Sur la route de Palm Beach depuis le Kennedy Space Center, Will Smith résonne dans ma tête Party in the city where the heat is on All night, on the beach till the break of dawn « Welcome to Miami ». Quelque part, il y a beaucoup d’attente sur Miami. En 2010, alors que nous réfléchissions à notre Roadtrip à 17 aux USA, nous avions du trancher et décider de ne pas faire Miami, à mon grand désarroi! Je m’en suis très vite remis  🙂 .

Miami nous accueille pour quelques jours, voici quelques idées pour passer 60 heures dans la capitale du vice. En parlant de vice, pour vous mettre en bouche, ça vous rappellera les belles années 80-90

Jour 1 Après-midi /Wynwood, l’artistique

A l’instar, de Sonny Crockett et Ricardo Tubbs ( je vous laisse choisir qui fait qui), nous déboulons dans les quartiers de Miami à bord de notre grosse cylindrée rouge, une Toyota Yaris! On file à vive allure vers Wynwood en passant par Little Haïti. Premières impressions : nous passons très rapidement d’un quartier qui semble pauvre au quartier du Miami Design District avec ses enseignes plus luxueuses les unes que les autres (Bentley, Givenchy, Tom Ford …)

Le bolide est garé à Wynwood en prenant soin de ne pas rayer le Ranch Rover. Wynwood c’est l’image typique du quartier abandonné qui doit sa renaissance à l’art et aux adresses branchées. Pour preuve, dans ce quartier cohabitent maisons défraîchies, entrepôts abandonnés, boutiques d’artistes, restaurants à la mode et bien entendu du Street Art.

Jour 2 / SoBe – South Beach et Little Havana

A la tombée de la nuit, nous profitons de la thune que nous avons en illimité pour la dépenser dans le parking sur Ocean Drive (4$ de l’heure). Nous effectuons un superbe créneau sous les regards de jeunes demoiselles au maillot de bain fluo bien trop serré et de jeunes hommes aux muscles saillants et dents ultrabright. C’est bien évidemment cliché mais nous ne sommes pas loin de la vérité. Ocean Drive est surtout peuplée de touristes comme nous à la recherche du folklore local. Mais malgré tout ça, nous ne sommes pas déçus du spectacle. Les néons et lumières vives illuminent les plus beaux hôtels de la rue.

Nous avons tellement aimé cette débauche de restaurateurs qui rabattent sur le trottoir que nous y sommes retournés le lendemain en journée. Les néons ont disparu, place aux belles façades du quartier Art Deco Historic District. Des guides peuvent proposer des circuits pour relater l’histoire de ces beaux ouvrages. C’est la fin du séjour, nous en profitons également pour lézarder sur la plage de South Beach et admirer les différentes cabanes de LifeGuard.

Petite information qui ne veut pas dire beaucoup pour vous mais qui peut nous sauver une journée : en passant le Lincoln Mall, le coin de la rue dévoile le Shake Shack qui reste pour nous les meilleurs burgers du monde.

Nous allons vous dire quelques mots sur Little Havana mais il n’y a pas de quoi s’étaler deux heures. Cela se résume surtout à la fameuse Calle Ocho. Nous passerons quelques instants au Domino Park pour regarder les cubains s’adonner à leur passe-temps favori. Nous prenons également le temps de goûter au sandwich cubain.

Non loin de Little Havana , Bayside Marketplace et Bayfront Park. Des couples dansent sur de la salsa pendant que d’autres boivent un verre avec vue sur la marina. Un lieu animé où nous avons aimé flâner. Bien évidemment si vous souhaitez faire quelques emplettes, l’endroit s’y prête parfaitement.

Miami propose une belle skyline à photographier de nuit. Les meilleurs spots sont les quais mais ils sont fermés pour cause de travaux. Il y aura bien une tentative d’infiltration mais c’est sans compter sur le garde. Nous rebroussons chemin en ne pouvant s’empêcher de penser qu’il aurait pu nous laisser 5 minutes pour prendre quelques photos. Les américains n’ont pas l’habitude de rigoler, nous allons nous éviter l’interdiction de territoire. Nous nous rabattrons sur un pont non loin mais ça vibre trop … c’est l’échec cuisant et total, de belles photos floues!

Une adresse haïtienne pour manger sur South Beach

TAP TAP
819 5th St, Miami Beach, FL 33139, États-Unis
taptapsouthbeach.com

Jour 3 / Aux alentours de Miami : Coral Gables & Coconut Grove

Coral Gables est l’un des plus anciens quartiers de Miami. Il y a pas mal de choses à aller voir. Nous partons découvrir l’impressionnant Biltmore Hotel (qui fait face à une jolie petite église). Les chambres n’étaient pas au gout de notre banquier mais le hall et la piscine valent le coup d’œil pour pas un euro :). Nous parcourons l’Historic Village en voiture. Ce dernier a la particularité d’avoir des quartiers dont l’architecture est typique de certains pays ou régions (style colonial, normand, chinois, italien …). Il fallait bien un petit loupé : la magnifique Venetian Pool était en travaux donc pas si magnifique que cela.

Une allée de figuiers banian sympa à voir à l’adresse suivante lorsque vous circulez dans Coral Gables:

800 Almeria Ave. – Coral Gables

Coconut Grove au nom évocateur est la face baba cool de Miami. Le centre en lui même nous a un peu déçus, un peu mort. Pur hasard? on ne le sait pas vraiment puisque ce lieu est réputé pour être animé. Sur la marina, nous aurons tout de même la chance de voir des lamantins, ce qui rentabilise un peu notre déplacement. Pour ne pas rester sur une note négative, je pense que Coconut Grove est un lieu à vivre et dans lequel il faut venir se poser à une terrasse et regarder le quartier vivre.

Mais Vizcaya fait remonter Coconut Grove dans notre estime. Vizcaya est une villa de style Renaissance italienne, très rococo, qui témoigne de la richesse de l’époque. Autour de la villa, un magnifique jardin luxuriant. Le domaine de James Deering qui l’habitait possède même une jetée au style vénitien pour y amarrer son yacht. Rien que ça!

Il y a bien évidemment plein de  choses à faire sur Miami comme la baie de Biscayne mais le programme présenté permet de voir une bonne partie de Miami et surtout les immanquables ou presque. Globalement, nous sommes restés sur notre faim. Miami ne mérite pas plus de 3 jours à notre goût. Cette ville correspond plus à une virée entre amis pour faire la fête mais pas vraiment pour un couple dont la moitié est enceinte. Nous sortions de 2 semaines dans la nature, le choc du retour à la civilisation a peut être était trop dur. Si nous avions commencé par Miami, nous aurions sûrement eu un ressenti différent.

Nous ne pouvions pas vous quitter comme ça sans vous ambiancer et vous mettre dans la tête la chanson de Will.

Partage et épingle cet article sur Pinterest

Plus d’articles sur la Floride

Venez discuter voyage!

Quitter la version mobile